Le vendredi 19 octobre dernier a eu lieu le lancement du Festival SVP à la Halle aux Grains, Scène nationale de Blois.dav

Une journée festive qui a commencé par une Conférence de presse

avec un mot de bienvenue de Catherine Bizouarn, directrice de la Halle aux Grains, suivi d’une intervention de François Millien, Président de la Ligue de l’enseignement Centre-Val de Loire, qui a notamment rappelé les enjeux de cette 1re édition du festival Jeune Public Sortez Vos Parents, porté par le Réseau Jeune Public au Centre, en présence de Patrick Zuzalla, référent Génération Belle Saison de la DRAC Centre-Val de Loire.

En ouverture de ce festival, deux temps festifs gratuits étaient proposés au grand public. L’occasion de découvrir en plein air une présentation de « Capuche », solo de danse à la croisée du cirque et de la marionnette de Victoria Belén Martinez (en partenariat avec le Centre Dramatique National d’Orléans).

C’était aussi l’occasion d’apprécier un temps de conférence donné par Philippe Dorin, auteur dramatique jeunesse, qui sera le fil rouge de ce festival, puisqu’il sera amené à présenter « Dans la vie aussi il y a des longueurs » sur 5 départements de la Région Centre-Val de Loire.

Lien vers le programme du Festival : Programme détaillé ici

Lien vers la page Facebook du Festival : Page Facebook

Le numérique éducatif

C’est un fait : les enfants et les jeunes grandissent dans une société devenue numérique. Leurs manières d’apprendre, de créer, d’appréhender leur environnement en sont profondément transformées. Les acteurs éducatifs ont la responsabilité de les accompagner dans la maîtrise de cet environnement nouveau, source de promesses.

La Ligue de l’enseignement a ainsi choisi de s’engager pour l’éducation au et par le numérique dans le cadre de nos interventions en milieu scolaire et périscolaire, mais aussi par la formation des acteurs éducatifs et la mobilisation des citoyens engagés.

Nos parcours éducatifs s’articulent autour des compétences informatiques de codage et de robotique, de la photo et de la vidéo numérique et l’usage des médias sociaux. Ils offrent aux bénéficiaires une compréhension des systèmes informatiques et de l’image ; une priorité dans un monde où l’algorithme est omniprésent et l’information audiovisuelle se propagent sur des canaux de communication immédiats, sans aucun contrôle.

La Ligue de l’enseignement propose aux communes intéressées des journées de formation d’animateurs via le projet : D-clic du numérique

La Ligue déploye dans la région le programme D-Codeur, des volontaires engagés pour l’inclusion numérique, auprès de 3 publics cibles :

  1. Les publics scolaires
  2. Les populations peu connectés
  3. Les séniors

Dans une société où le numérique joue un rôle de premier plan, chaque citoyen doit pouvoir y accéder et tirer pleinement profit de son potentiel. L’enjeu est de permettre à la société civile de se mobiliser massivement pour aider les populations peu connectées à s’approprier ces nouveaux outils.
Ce programme de la Ligue de l’enseignement est une pierre de plus dans la construction d’une république numérique inclusive. – Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation

La culture à la Ligue de l’enseignement du Centre

Un projet régional irriguant des forces du territoire

En région Centre-Val de Loire, les six fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement s’impliquent de manière quotidienne dans la diffusion de spectacles vivants et la promotion de la littérature en y associant un travail autour de l’éducation artistique et culturelle, tout en portant une attention particulière au jeune public. Leurs nombreuses actions et interventions sur le territoire régional leur octroient une reconnaissance de leurs partenaires institutionnels, mais aussi des structures associatives et professionnelles du secteur.

Depuis 2015, avec la structuration d’une équipe régionale, s’est posée la question de l’organisation du projet culturel au niveau régional, au-delà des particularismes départementaux. C’est, dans un premier temps, la volonté de la Ligue de l’enseignement de structurer et animer le réseau Jeune Public au Centre qui a initié une coordination culturelle.

Dans un second temps, les fédérations ont ainsi réaffirmé l’existence d’un projet commun autour des parcours d’éducation artistique et culturelle et de la diffusion d’une offre artistique exigeante à destination des publics les plus éloignés de la culture, en zone rurale, en prison mais aussi des jeunes. Ce projet régional est décliné en 3 pôles, faisant l’objet d’axes d’interventions définis à l’issue du séminaire culture de la Ligue de l’enseignement de la Région Centre des 4 et 5 juillet 2016 :

Pôle Publics : deux axes d’interventions :

  • autour des actions en milieu empêché (6 fédérations sur 6 développent des actions en milieu carcéral et souhaitent développer une programmation régionale)
  • sur les jeunes hors milieu scolaire (autour de la question de l’accompagnement de ces jeunes, se pose la question de la formation des animateurs jeunesse au sein de la Ligue de l’enseignement)

Pôle Territoires : deux axes d’interventions :

  • Sur la coordination Lire et Faire Lire (une action commune aux 6 fédérations, soutenue par une coordination régionale)
  • Sur les politiques territoriales (comment accompagner des territoires en matière culturelle et former et accompagner nos délégués culturels au diagnostic culturel de territoire)

Pôle Education Nationale : deux axes d’interventions :

  • Autour du Réseau Jeune Public au Centre
  • Autour des actions s’inscrivant dans le PEAC (quelle communication commune ? Quels projets régionaux possiblement déclinés dans chaque département ?)

C’est enfin, par une cohérence entre une politique culturelle régionale et des modes d’intervention spécifiques à chaque fédération, la possibilité de proposer de nouveaux leviers et de renforcer ou modifier les dispositifs régionaux en faveur de la culture. Pour les fédérations, redonner sens à la participation des habitants, mettre en réseau tous les cercles utiles (élus, enseignants, acteurs associatifs, institutions, artistes), au service de politiques réalistes et ambitieuses et développer les savoirs politiques et techniques nécessaires, sont les premiers enjeux d’une construction culturelle régionale commune, afin de peser sur les futures structurations de la vie culturelle en région.

Spectacle vivant

Les services culturels des Ligues départementales s’inscrivent dans le projet de la Ligue de l’enseignement en contribuant via la diffusion de spectacles vivants au combat pour un accès à la culture pour tous, au plus près des territoires et avec les habitants, pour faire de l’émancipation l’enjeu central de son action.

Avec une programmation pluridisciplinaire et exigeante jeune public, les ligues départementales souhaitent également y associer une généralisation de l’éducation artistique et culturelle d’exigence et de qualité.

Enfin, au niveau national, les délégués culturels contribuent en réunion du Groupe National Spectacle Vivant à établir la programmation annuelle du festival itinérant jeune public de la Ligue de l’enseignement à destination des professionnels : Spectacles en Recommandé : https://www.laligue-ser.fr/

Lire et faire lire

Lire et Faire Lire est un programme national d’ouverture à la lecture et de solidarité intergénérationnelle, créé en association Loi 1901 et décliné dans tous les départements.

L’objectif est de développer la curiosité des enfants, leur contact avec les mots, les images et les albums, leur montrer que la lecture n’est pas qu’une activité scolaire mais qu’elle est aussi une source inépuisable d’imagination et d’évasion. Il s’agit de transmettre aux enfants le « virus » de la lecture. En effet, le constat est clair : les enfants qui bénéficient de ce lien réussissent mieux à l’école.

Lire et Faire Lire en France c’est plus de 17 000 bénévoles et 641 000 enfants concernés.

Des bénévoles encadrés et formés

Nos coordinations départementales situées en région Centre-Val de Loire ont pour missions :

  • d’aider les responsables d’établissements (crèches, écoles primaires, centres de loisirs, collèges…) à intégrer des temps Lire et Faire Lire dans leur projet d’établissement ;
  • d’affecter et de coordonner tout au long de l’année les bénévoles, de proposer un plan de formation aux bénévoles afin de les sensibiliser à la littérature de jeunesse, à la gestion d’un groupe d’enfants, à la maîtrise de la lecture à haute voix ;
  • de fournir une assurance aux bénévoles pour leurs interventions ;
  • d’organiser régulièrement des événements autour de la lecture pour dynamiser et enrichir le réseau d’expériences diverses et nouvelles (rencontre avec des auteurs et des illustrateurs jeunesse, découverte d’expositions, participation à des événements littéraires et à des lectures publiques dans des bibliothèques,…).

Festivals

La Ligue de l’enseignement est reconnue et identifiée en Région Centre-Val de Loire via ses services culturels pour ses actions de programmation vers les territoires plus éloignés de l’offre culturelle, dans une démarche de co-construction avec les acteurs.

Enfin, au niveau national, les délégués culturels contribuent en réunion du Groupe national Spectacle Vivant à établir la programmation annuelle du festival itinérant jeune public de la Ligue de l’enseignement à destination des professionnels : Spectacles en Recommandé : https://www.laligue-ser.fr/

Expositions

La Ligue de l’enseignement du Centre-Val de Loire a signé une convention de mise à disposition d’expositions itinérantes avec le Musée national de l’Histoire et de l’Immigration, autour de thématiques transversales, rassemblant culture, histoire, géopolitique et s’adressant à un public dès 10 ans. Ces expositions sont mises à disposition des structures éducatives et culturelles en faisant la demande contre la signature d’une convention avec la fédération départementale du territoire d’emprunt.

“Bande dessinée et immigrations, un siècle d’histoire(s)” : La bande dessinée (BD) est une forme d’expression récente. Depuis ses débuts, son histoire est liée aux migrations. À travers le monde, nombre d’auteurs ont placé le thème de l’immigration au cœur de leur œuvre. “Bande dessinée et immigrations” donne à voir ce croisement méconnu et présente une quarantaine d’œuvres. Au-delà de la seule approche artistique et historique, elle appelle à changer nos regards sur les migrants et sur l’histoire de l’immigration en France.

Dédiée aux néophytes comme aux bédéphiles, cette exposition itinérante composée de 15 panneaux, s’adresse à tous les publics dès 10 ans. Elle est diffusée gratuitement par un réseau de partenaires jusqu’en 2020.

Site Internet

“Frontières” :  Si l’on excepte les frontières naturelles, qui ont constitué depuis les premières civilisations des barrières physiques à la mobilité humaine (océans, chaînes de montagne, fleuves), les frontières édifiées de main de l’homme ont eu tout d’abord la vocation de marquer son territoire, de se protéger de l’autre, du “barbare”.  Les frontières y compris intérieures ont également eu pour objectif majeur de contrôler les échanges de marchandises et les recettes fiscales des pouvoirs en place. La structuration d’un monde en “blocs”, empires coloniaux, bloc communiste, a connu son apogée puis son effondrement à la fin du XXe siècle.

Il convient de s’interroger aujourd’hui sur la réalité à laquelle renvoie la notion de frontière. La zone de passage, le lieu de contact et d’échange se transforme alors en un lieu d’exclusion et de conflit comme l’illustre la tragique actualité des migrants en Europe et en Méditerranée.

L’exposition Frontières propose d’explorer ces problématiques contemporaines dans le monde et plus particulièrement en Europe et en France, pour montrer à quel point les frontières, loin de s’estomper au fil des siècles, se sont complexifiées et dans quelle mesure, en raison de l’évolution de leur nature et de leurs fonctions, elles influencent de fait les processus migratoires, mais aussi les sociétés qui décident de les édifier.

Site Internet 

 

Milieu pénitentiaire

Les fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement en région Centre-Val de Loire se sont données comme missions de favoriser l’accès à la culture de tous les publics et plus particulièrement ceux qui en sont les plus éloignés.

Lutte contre l’illettrisme, insertion et culture, parcours culturels, ses actions inscrivent la culture comme vecteur essentiel dans nos sociétés.

Les services culturels oeuvre principalement auprès des établissements pénitentiaires de la région Centre-Val de Loire. Certains développent également des missions en lien avec la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) et l’ARS (Agence Régionale de la Santé). Ils sont soutenus par la DRAC Centre-Val de Loire et le Ministère de la Justice.

Leurs missions :

  • Conseil, diagnostic, expertise : accompagnement et mobilisation des partenaires, méthodologie de projet
  • Formation des acteurs
  • Interface entre partenaires, structures culturelles et artistes
  • Mise en oeuvre de parcours culturels
  • Faire vivre les bibliothèques : en partenariat avec les bibliothèques municipales et départementales

Expertise PACT

La Ligue de l’enseignement du Centre-Val de Loire, à travers l’action de ses six fédérations départementales, a su, au fil des années, développer une expertise sur le champ de l’accompagnement des territoires.

Cette expertise a été mise à disposition d’acteurs divers (communautés de communes, collectivités, conseils départementaux, associations, acteurs culturels,) et permise grâce à notre connaissance des acteurs du territoire et par notre organisation même, structures d’éducation populaire, fédérant 553 associations socio-culturelles en Région Centre-Val de Loire en 2016.

Il est toujours nécessaire de penser la culture de manière englobante, partagée entre des personnes prioritaires ou non, tout au long de la vie, en complément de l’école, comme au sein des pratiques amateurs. C’est bien à ces conditions, que la culture pourra favoriser le vivre ensemble. L’enjeu est donc la mise en partage d’un projet culturel sur un territoire en lien avec les personnes.

À ce titre, les fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement du Centre sont Pôles ressources des P.A.C.T. sur les questions de programmation jeune public.

Pour plus d'information

Aurélie JOUBERT
Responsable Culture et coordinatrice du Réseau Jeune Public

ajoubert@laliguecvl.org

Pourquoi et depuis quand ?

Aujourd’hui, la prise de conscience écologique s’est généralisée. La COP 21 de Paris en 2015 a ainsi réuni 196 pays autour d’un même objectif : celui de ne pas contribuer à une augmentation de la température de +2°c. Le rapport alarmiste du GIEC publié en 2019 a présenté une liste de conséquences naturelles graves qui découleraient directement de ce réchauffement climatique.

En 2015, l’ONU fixe dans le cadre de son Agenda 2030, 17 objectifs de développement durable qui répondent aux enjeux majeurs actuels que représentent notamment la diminution de la pauvreté, l’accès à une eau propre, le développement de villes et communautés durables.

Dans ce contexte, la Ligue de l’enseignement fait partie des 19 signataires du Pacte social et écologique depuis le printemps 2019.

Pacte social et écologique

Et en région Centre-Val de Loire ?

Les premières initiatives alliaient dès 2002 les champs artistiques aux champs militants écologistes avec le festival Chapitre Nature dans l’Indre.

Dans les actions plus récentes, de profondes réflexions concernent le fonctionnement interne de chaque fédération dans un souci de cohérence. Au-delà de la Ligue elle-même, de nombreuses associations affiliées sont directement centrées sur des actions de protection et de sensibilisation à l’environnement.

Un constat alarmant

Si la hausse des températures dépasse 1,5° C d’ici à 2050, la planète tout entière changera de visage : disparition de milliers d’espèces animales, fonte d’une partie du Groenland, hausse du niveau des océans… En France, le glacier du Mont-Blanc (la Mer de glace) a diminué de près de 130 mètres en 30 ans (source : rapport 2018 du GIEC).

Aujourd’hui, il faut 1,75 Terre pour tenir le rythme de notre consommation de ressources (accumulation de biens, industrialisation de l’alimentation…) ; une consommation qui impacte et modifie en profondeur les équilibres de la vie sur Terre et menace le vivant. Si tout le monde vivait comme nous en France, il faudrait 2,7 planètes pour subvenir aux besoins de l’humanité et 5 planètes concernant les Américains (source : WWF 2009).

Les personnes pauvres, surtout dans les pays les moins riches, sont les plus exposées aux catastrophes naturelles, sécheresses, inondations, famines… Ces événements sont intensifiés par le changement climatique causé par les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

En 2019 la concentration de CO2 dans l’atmosphère a brutalement augmenté et la hausse s’est poursuivie en 2020, malgré le confinement (ONU, dernier rapport de l’organisation météorologique mondiale). Or, les pays pauvres en ont toujours moins émis que les pays riches et n’ont pas les moyens de s’y adapter. On parle d’injustice climatique (source : Réseau Action Climat 2017).

Pour répondre à ces enjeux, nos priorités consistent à développer des espaces d’engagement pour :

Favoriser une prise de conscience collective de la crise écologique et climatique ;

Encourager les actions collectives et individuelles s’inscrivant dans une démarche de transition écologique et sociale.

Nos objectifs

À travers ce grand programme d’engagement, la Ligue de l’enseignement et ses partenaires, la Fondation GoodPlanet, le WWF, le CNRS… Souhaitent :

Sensibiliser et acculturer les citoyens aux enjeux environnementaux et sociaux ;

Impulser un changement des mentalités et des comportements.

Les volontaires en service civique et les bénévoles du grand programme d’engagement s’engagent dans les associations et les collectivités de leur territoire. Ils interviennent auprès de tous les publics et dans tous les espaces : dans les établissements scolaires, les structures de loisirs, dans les mairies, à l’occasion d’événements…

À qui s'adresse ce grand programme ?

À toutes les personnes désirant s’engager comme bénévole ou volontaire en service civique autour de cette thématique.

À toutes les associations et collectivités locales menant des activités autour de la transition  écologique et sociale et de l’éducation  à l’environnement, ou souhaitant  développer des actions de ce type sur leur territoire.

Trois axes d'engagement

Axe 1

 

Éduquer à la protection de l’environnement, au climat et à la préservation des ressources.

Exemples :

Organiser des randonnées sportives et culturelles pour découvrir la faune et la flore d’un territoire, et plus largement interroger le public sur sa perception de ce qu’englobe  la nature ;

Sensibiliser aux conséquences du dérèglement climatique sur la biodiversité (êtres vivants, milieux de vie…) ;

Créer une exposition montrant les différentes étapes et ressources nécessaires à la fabrication d’un vêtement (jeans par exemple).

Axe 2

 

Comprendre, avec un esprit critique, la complexité des questions de développement et de transition écologique et sociale au niveau mondial.

Exemples :

Sensibiliser à l’impact du réchauffement climatique sur les populations vivant près des littoraux  à travers des activités culturelles et éducatives ;

Participer à l’éducation d’un ou plusieurs des 17 Objectifs de développement durable. ODD (vie terrestre, consommation et production responsables, vie aquatique, énergie propre, eau propre et assainissement…) dans un établissement scolaire ;

Interroger, à travers une action pédagogique, les pratiques des pays développés qui confient le recyclage de leurs déchets aux pays en développement.

Axe 3

 

Agir au quotidien, sur son territoire, pour peser globalement.

Exemples :

Appuyer la création de ressourceries ou l’organisation de collectes d’objets pouvant être réparés, réemployés ou recyclés ;

Rassembler habitants, écoles et associations d’un quartier autour d’un projet de rucher pédagogique pour contribuer à la protection de la biodiversité locale ;

Mettre en place un jardin potager bio afin d’encourager des modes de production locaux (circuits courts) et respectueux des terres (sans pesticides) ainsi qu’une alimentation  saine.

Des animations, formations et ressources clés en main

Par son contenu, ce grand programme d’engagement est un réel outil de développement local en direction des associations et des collectivités. Il donne un cadre sécurisant et émancipateur à tous les jeunes souhaitant s’engager.

Deux modes d’actions :

1. Animation de séquences pédagogiques

2. Accompagnement de projets d’équipes.

Mise à disposition d’outils pédagogiques :

Des fiches pédagogiques sur les thèmes de l’alimentation, de la transition énergétique, de la biodiversité… ;

Des actions de sensibilisation, aux côtés de partenaires, comme le bus « Mission Énergie » de Goodplanet ou la boîte à outils « Enerman » sur l’énergie ;

Un jeu de plateau sur la transition écologique ;

Des outils éducatifs sur les objectifs de développement durable de l’ONU.

 

Proposition d’un programme de formations régional :

À destination des volontaires et des bénévoles : des modules de formation dans tout au long de l’année scolaire ;

À destination des organismes d’accueil des volontaires et des bénévoles : des modules de formation pour comprendre la démarche de transition écologique et sociale.

Accompagnement à la mise en place d’actions individuelles et collectives sur le territoire.

Référent départemental

Loiret (45) : Nadia ETIENNE Référente régionale nadiaetienne@laligue45.fr 07 88 45 02 90
Cher (18) : Gabriel ROUSSEAU g.rousseau@ligue18.org 02 48 48 01 00
Eure-et-Loir (28) :
Indre (36) : Mathieu POIRIER ressourcesfol36@gmail.com
Indre-et-Loire (37) : Bastien BOUGY bbougy@fol37.org
Loir-et-Cher (41) : Julie LIMASSET animation@laligue41.org 06 21 76 97 73

Transi’terre 2022-2023

Transi’terre ce sont des acteurs associatifs et des volontaires en service civique qui s’engagent pour la transition écologique en menant des actions à l’échelle locale. Conçu pour sensibiliser les citoyens aux enjeux environnementaux et sociaux, Transi’terre est un véritable programme clé en main coordonné par la Ligue de l’enseignement.

Réitéré pour l’année 2022, les fédérations de la région Centre-Val de Loire se réproprient le projet Transi’terre, en collaboration avec la Ligue de l’enseignement Centre-Val de Loire.

Carte des jeunes engagés Transi’terre en Centre-Val de Loire

Les évènements Transi’terre en région

Dans l’Eure et Loir

 

Rendez-vous le 14 avril au zoo-refuge La Tanière pour une matinée de bénévolat avec les soigneurs !

Dans l’Indre

 

Le 28 Mars le réseau Transi’terre a visité plusieurs jardins partagés. Un atelier dans le jardin partagé dont s’occupe Transi’terre a également eu lieu ;

En avril se déroulera une journée au CPIE de la Brenne ;

Le 14 avril aura lieu une formation à la fresque renaissance écologique ;

Du 26 au 28 mai, les jeunes engagés animeront un stand sur le festival chapitre nature ;

Le 14 juin, les volontaires Transi’terre avec les jeunes d’Unis-Cité animeront un stand sur les journées de pratiques durables.

Dans l’Indre et Loire

 

Les 10 et 11 juin aura lieu la rencontre régionale “Bilan et évaluation de l’impact des jeunes Service Civique et Climat en région centre Val de Loire”.

Dans le Loir et Cher

 

Le vendredi 10 février s’est déroulée une visite de la ressourcerie ainsi qu’un atelier animé par les volontaires de la ressourcerie. Les volontaires Transi’terre ont aussi visité l’usine d’incinération des déchets de Blois ;

Le mardi 14 mars a eu lieu une journée de bénévolat aux restos du cœur, avec la découverte du projet PARMENTIER (projet autour de la justice alimentaire et de l’alimentation durable) ;

Du 20 et 21 avril aura lieu un week-end thématique alimentation durable à l’éco-lieu de la Filerie en partenariat avec Concordia ;

Le samedi 17 juin se passeront des ateliers préparés et animés par les volontaires autour de la transition écologique lors de l’événement des 50 ans de l’UFOLEP.

Dans le Loiret

 

Le 13 avril 2023, en partenariat avec l’association Chapitre 2, à Saint Jean de Braye, se déroulera un Chantier Participatif qui consistera à peindre les boites à livres avec des peintures écologiques ;

➤ Le 30 mai – GRaine de bonheur, à la découverte de la biodiversité.

Transi’terre et le service civique

Ils en parlent :

Le 14 mars, les volontaires en Service Civique de la Ligue de l’enseignement 41 ont été bénévoles aux Restos du cœur afin de découvrir l’association. Également les volontaires ont découverts le projet PARMENTIER, présent sur le Blaisois et qui permet de rendre accessible aux bénéficiaires de dons alimentaires à des produits locaux et de qualité.

La Fondation SNCF, partenaire sur le programme d’engagement Transi’terre valorise sur son site internet son partenariat avec la Ligue de l’enseignement Centre-Val de Loire ainsi que Transi’terre !

Le 10 février, les volontaires se sont rassemblés pour une journée autour de la prévention et de la gestion des déchets. Ces derniers ont pu découvrir la Ressourcerie Les Bonnes Manières, acteur local du réemploi puis ont visité l’usine d’incinération VALCANTE où 90 000 tonnes de déchets sont incinérées et valorisées chaque année !

Le 27 janvier 2023, les volontaires se sont rassemblés pour une journée autour de la biodiversité ! Au programme : chantier de plantation de haies champêtres avec La Maison Botanique atelier vivant, suivi d’une animation sur les chauves-souris avec Perche Nature.

Les 1er et 2 décembre s’est déroulé le rassemblement des jeunes engagés du programme Transi’terre à Graçay ! Au programme : Rencontres, échanges, formations et partage autour des enjeux sur la transition écologique.

Accompagnement de 6 lycées dans la réduction du gaspillage alimentaire

Financement ADEME Centre-val de Loire

Objectifs :

  • Obtenir des chiffres précis sur les quantités gaspillées et sur les aliments les plus gaspillés, selon la finesse des pesées.
  • Pouvoir comparer les résultats obtenus avec ceux des autres lycées sous la forme de « défis sympathiques » grâce au support Reste à Table !
  • Évaluer le coût du gaspillage par type d’aliment.
  • Mesurer l’évolution des résultats suite à la mise en place d’actions entre les pesées.
  • Sensibiliser les convives et les personnels du lycée par l’action et l’écoute.
  • Impliquer tous les acteurs sur le long terme.

Agenda

Janvier à juin 2019 : En quête sociologique
Observation participante, entretien, groupe de discussion au sein du lycée

Septembre à juin 2020 :  Mise en place du protocole de pesées ADEME et co-construction des actions de réduction du gaspillage alimentaire

Les lycées

Eure-et-Loir :
– La Saussaye à Sours
– Marceau à Chartres

Indre-et-Loire :
– Vaucansson à Tours
– Bayet à Tours

Loiret :
– Gaudier Brzeska à St Jean de Braye
– Monod à St Jean de Braye

Mise en oeuvre opérationnelle

Les fédérations d’Eure-et-Loir (28), d’Indre-et-Loire (37) et du Loiret (45) ont sollicité l’aide de  jeunes volontaires avec le dispositif du Service Civique pour accompagner le projet et développer des actions de sensibilisation dans les 6 lycées.

Octobre à décembre 2019

PESÉE suivant le protocole niveau 3 par type d’aliment et 5 jours consécutifs
COMITÉ DE PILOTAGE avec présentation des résultats des pesées pour co-construire les actions à mener avec l’équipe de cuisine, l’équipe d’entretien, les professeurs, le personnel administratif, la direction, les élus, les diététiciens, les parents d’élèves, les CPE, les surveillants, les élèves …)
PHASE DE 3 MOIS D’ACTIONS choisies et définies par un comité de pilotage qui sera accompagné par un professionnel de la Ligue de l’enseignement

Janvier à avril 2020

PESÉE suivant le même protocole
COMITÉ DE PILOTAGE avec présentation des résultats par type d’aliment
PHASE DE 3 MOIS D’ACTIONS choisies et définies par le comité de pilotage

Mai à juin 2020

PESÉE FINALE suivant le même protocole
COMITÉ DE PILOTAGE avec présentation des résultats par type d’aliment pour co-construire le bilan et les préconisations

ÉVALUATION du dispositif par rapport à l’objectif de départ de réduction de 20 à 50% du gaspillage alimentaire entre la pesée zéro et la pesée finale.

Un festival engagé créé par la de la Ligue de l’enseignement de l’Indre

Trois jours où se croisent des acteurs-trices du champs artistique et des auteurs-trices de la préservation de l’environnement dans une ambiance festive alimentés par des producteurs-trices locaux.

Une partie de la programmation totalement réservée au jeune public scolaire depuis 2002.

Site du festival chapitre nature

Planète en jeu : calcule ton empreinte écologique

Le WWF France et la Ligue de l’enseignement ont créé « Planète En Jeux », un outil pédagogique permettant de calculer son empreinte écologique ou celle d’un établissement scolaire.

Présentation du jeu

Mode d’emploi
Fiche pédagogique

L’objectif :

« Planète En Jeux » vise à sensibiliser les enfants à l’impact de notre mode de vie sur les ressources naturelles de la planète, leur permettre de comprendre et de calculer leur empreinte individuelle, celle de leur groupe et de leur établissement, les aider à trouver et mettre en œuvre des actions individuelles, collectives et citoyennes pour diminuer leur impact sur l’environnement.

Ce kit original sur l’empreinte écologique est le premier à proposer une démarche éducative pour adopter des comportements écologiques et citoyens, non seulement à un niveau individuel mais aussi au sein d’un établissement scolaire et tout en mesurant concrètement les bénéfices des actions mises en place.

Public :

Destiné aux enfants dès 8 ans des écoles, des collèges et des accueils collectifs de mineurs, ce kit propose aux enseignants et animateurs un plateau de jeu, un dossier pédagogique pour l’éducateur et un site Internet avec calculateur et simulateur de l’empreinte écologique d’un établissement.

Écologisons la Ligue !

Notre ambition est transformative et solidaire par l’expérimentation, la mobilisation, l’implantation et l’essaimage, sachant que le tissu de notre réseau est ancré depuis de nombreuses années avec une priorité aux actions de terrain.
Notre ambition est importante car l’urgence est là.

À la fédération de l’Indre (36)

Il a été décidé deux actions principales :

  • Produits éco-responsables pour l’entretien des locaux (savon noir, javel, vinaigre blanc…)
  • Réorientation des repas partagés vers des producteurs-trices bio et locaux (regroupement d’achats dans les épiceries locales et chez Artisans du Monde)

La richesse des associations affiliées à la Ligue de l’enseignement

Une cinquantaine d’associations agit au quotidien sur le territoire de la région Centre-Val de Loire sur la thématique de la Transition Écologique.

Dans le département du Cher (18)
Association des Amis de la Maison de Loire du Cher
La Gravière (rénovation et restauration du patrimoine historique avec les méthodes artisanales d’époque)

Dans le département d’Eure-et-Loir (28)
Solibio (jardins d’insertion)

Dans le département d’Indre (36)
CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement)

Dans le département d’Indre-et-Loire (37)
Maison de la Loire
La Charpentière (ressourcerie)

Dans le département du Cher (41)
Observatoire de Loire
Maison de la Loire

Dans le département du Cher (45)
Comité d’entreprises du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières)

Le dispositif du Service Civique

Le Service Civique permet aux jeunes âgé·e·s de 16 à 25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap, de consacrer 6 à 12 mois à une mission d’intérêt général, au sein d’une association affiliée ou d’une collectivité publique.

Avec un contrat d’engagement de 24 à 35h par semaine (ou l’équivalent sur la durée du contrat) et accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger.

Vidéo pour découvrir ce qu’est le Service Civique

L’engagement en volontariat Service Civique vise à :

  • Mobiliser les jeunes sur des causes utiles pour la société, complémentaires de ce que font les professionnels salariés des associations et des pouvoirs publics
  • Donner à ces jeunes un cadre d’engagement permettant de s’épanouir.
  • Proposer des actions accessibles à tous les jeunes, notamment les moins qualifiés.
  • Renforcer notre cohésion nationale : fibre civique active ; cadre de rencontre et de découverte des différences ; notion de brassage et de diversité

www.service-civique.gouv.fr

Le Service Civique à la Ligue de l’enseignement

Depuis la création en 2010 du Service Civique, la Ligue de l’enseignement dispose d’un agrément national délivré par l’Agence du Service Civique, délégué aux Fédérations départementales, qui permet à toutes nos structures affiliées d’accueillir un ou plusieurs volontaires. Nous défendons un Service Civique qui ne fragilise ni l’emploi, ni le bénévolat ; et qui doit être une plus-value pour le monde associatif. Notre engagement est de faire du Service Civique un levier pour l’insertion, l’éducation la citoyenneté et la solidarité internationale.

À la Ligue de l’enseignement, les missions sont limitées à de 24h par semaines et 10 mois maximums pour les futur·e·s volontaires.

Nous garantissons donc un « Service Civique » de qualité à travers le respect de notre charte nationale qui prône :

Je veux devenir volontaire !

Comment le devenir ? 

Tu as entre 16 et 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap) et tu souhaites faire l’expérience de l’engagement volontaire ? Retrouve l’ensemble des missions sur le site de l’Agence du Service Civique (ASC) : https://www.service-civique.gouv.fr/

Pour candidater, il te faut créer un compte puis candidater sur les missions qui t’intéressent !

Tes droits et ton statut

Une indemnité de 489,59 euros par mois est directement versée aux volontaires par l’État, quelle que soit la durée hebdomadaire de la mission.

Une indemnité complémentaire de 111,35 € par mois est versée par la structure d’accueil correspondant à la prise en charge des frais d’alimentation (fourniture de repas) ou de transports. Cette prestation peut être versée de différentes façons (titre repas, accès à la cantine, remboursements de frais, etc.)

Une bourse sur critères sociaux de 111,45 euros par mois supplémentaire, si tu appartiens à un foyer bénéficiaire du RSA, ou si tu es titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon.

Les volontaires en Service Civique bénéficient d’une protection sociale et l’indemnité de Service Civique est entièrement cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et l’Aide au Logement (APL).

Le Service Civique c’est aussi :

Un accès à des tarifs préférentiels ;

Cumul de 20 heures de droits à la formation sur ton compte d’engagement citoyen (Compte CPF).

Pour en savoir plus, clique ici !

Ton accompagnement

Le Service Civique, c’est la possibilité de vivre de nouvelles expériences, de t’ouvrir à d’autres horizons, une opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences.

Un accompagnement dans la mission grâce à un·e tuteur·rice désigné·e dans la structure d’accueil

Un accompagnement à la réflexion, à la définition et à la préparation de ton projet post service : ton projet d’avenir (travail sur tes compétences, découverte de métiers, repérage d’espaces d’information, un travail sur des outils de recherche d’emploi, faire prendre conscience du réseau constitué, relais vers d’autres interlocuteur·rice·s jeunesse).

Tes formations

Formation civique et citoyenne (2 jours obligatoires) 

Durant la durée de ta mission en Service Civique, la Ligue de l’enseignement s’engage à t’accompagner dans ton cheminement personnel : contribuer à renforcer ton sens civique et te sensibiliser aux enjeux de la citoyenneté.

Tu auras accès à deux jours de Formations Civiques et Citoyennes (FCC).

Ces journées permettent de prendre du recul par rapport à ta mission, de rencontrer d’autres volontaires et d’échanger sur des sujets dépassant le cadre de vos missions et de partager des outils.

Le référentiel des thèmes de l’Agence du Service Civique permet d’aborder une très grande variété de sujets : lutte contre les discriminations, mobilité internationale, développement durable, égalité Femme/Homme.

Le programme est élaboré en fonction des centres d’intérêt des volontaires et des domaines d’expertise de la fédération ou des structures affiliées.

PSC1 formation secourisme premiers secours 

Une journée de formation à l’apprentissage des gestes de premier secours.

Je veux accueillir un·e volontaire dans ma structure

Donnez de l’élan à vos projets !

Structure affiliée, vous pouvez bénéficier de l’agrément Service Civique de la Ligue de l’enseignement. Il vous donne la possibilité de confier une ou plusieurs missions d’intérêt général à des jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme : seule compte la motivation !

Indemnisé·e·s par l’Etat, les volontaires consacreront 6 à 10 mois aux projets de votre association.

Ni sous-emploi, ni concurrent au bénévolat, le volontariat renforce la vie associative et constitue, pour tous les jeunes, une opportunité d’acquérir une expérience qui a du sens.

Votre engagement

En accueillant un·e volontaire, votre structure s’engage à :

Ouvrir le Service Civique à tou·tes les jeunes,

Veiller à ce que le volontariat ne fragilise ni l’emploi ni le bénévolat,

Lutter contre la précarité des jeunes,

Donner aux jeunes les moyens d’être acteurs de leur mission,

Accompagner les volontaires,

Faire participer pleinement les volontaires à la vie d’un mouvement,

Notre fédération départementale accompagne votre structure dans la mise en pratique des engagements de cette charte.

Notre accompagnement

La Ligue de l’enseignement se charge de toutes les démarches pour que votre association puisse se concentrer sur le projet et l’accompagnement du·de la volontaire :

En vous aidant à recruter et à définir la mission du·de la volontaire dans tous les domaines : environnement, éducation, sport, culture, citoyenneté, solidarité,

En prenant en charge le suivi administratif et financier de la mission, dans le cadre d’une convention de partenariat avec votre association. Il ne reste qu’à votre charge l’indemnité complémentaire (111,35 €) versée aux volontaires,

En proposant à vos bénévoles et salarié·e·s des formations pour les tuteur·rice·s des volontaires : mieux cerner l’esprit et le cadre spécifique du Service Civique, identifier leur rôle de tuteur·rice·s vis-à-vis des jeunes volontaires, préparer l’accueil, l’encadrement et la formation du·de la volontaire,

En organisant la formation civique et citoyenne des volontaires tout en leur permettant de rencontrer d’autres jeunes engagé·e·s,

En mettant nos savoir-faire à disposition des volontaires qui souhaiteraient commencer un parcours professionnel dans les métiers de l’animation, du sport, du tourisme ou de la formation,

Vous hésitez encore à expérimenter le dispositif Service Civique dans votre structure, voici un outil qui peut vous aider à prendre votre décision : la fiche d’entretien.

Votre formation

Les Formations des Organismes d’Accueils (FOA)

Pour répondre aux exigences du Service Civique universel, ouvert à tou·tes les jeunes, l’accompagnement des structures d’accueil qui déploient le dispositif est indispensable.

L’objectif est de garantir un Service Civique de qualité en proposant un accompagnement avec des modules qui s’adressent à tous les organismes d’accueil et abordent les différentes étapes du dispositif : du démarrage du projet d’accueil jusqu’au bilan annuel et au renouvellement d’un agrément.

Pour répondre à cet objectif ambitieux, nous proposons un accompagnement sous forme de parcours adressé à tous les acteurs des organismes d’accueil concernés par le Service Civique.

Les différents modules sont animés selon une méthode interactive : mises en situation, études de cas, échanges entre tuteur·rice·s, débats, conseils pratiques…

Retrouvez la plaquette FOA en cliquant ici 

Tout savoir sur les ateliers

À qui s’adressent ces ateliers ?

À toute personne désignée comme tuteur·rice d’un·e ou plusieurs volontaires en Service Civique, quel que soit l’organisme d’accueil.

Aux gestionnaires d’agrément des organismes d’accueil.

À toutes les personnes qui sont en lien avec le dispositif Service Civique que ce soit pour la partie administrative, l’accompagnement du·de la jeune, le développement etc.

Aux tuteur·rice·s d’un·e ou plusieurs volontaires en Service Civique à l’étranger.

Combien ça coûte ?

Les sessions sont prises en charge par l’Agence du Service Civique et proposées gratuitement à tous les organismes d’accueil.

Vous êtes organisme d’accueil et vous souhaitez faire participer votre équipe à ces ateliers ?

À partir de 10 personnes mobilisées, vous pouvez organiser des sessions dédiées. Des modules spécifiques sont à destination des tuteurs de l’Education Nationale, contacter le référent Service Civique de votre Rectorat pour en savoir plus.

Des actions et des dispositifs au cœur de nos valeurs

Au delà d’accueillir des volontaires, la Ligue de l’enseignement Centre-Val de Loire et le Service Civique ce sont aussi des dispositifs et des actions concrètent, pour des causes qui sont au cœur des valeurs portées par la Ligue.

Le programme d’engagement Transi’terre

Transi’terre ce sont des acteurs associatifs et des volontaires en service civique qui s’engagent pour la transition écologique en menant des actions à l’échelle locale. Conçu pour sensibiliser les citoyens aux enjeux environnementaux et sociaux, Transi’terre est un véritable programme clé en main coordonné par la Ligue de l’enseignement.

Deux objectifs principaux composent ce grand programme :

  • Sensibiliser et acculturer les citoyens aux enjeux environnementaux et sociaux ;
  • Impulser un changement des mentalités et des comportements

Retrouvez nos articles sur le programme Transi’terre et sur Transi’terre 2022-2023 !

Le Service Civique alterné, un dispositif unique dans l’académie Orléans-Tours

L’engagement en Service Civique Alterné s’adresse aux jeunes de 16 à 18 ans et se déroule pour le moment uniquement en Indre-et-Loire.

Ce dispositif permet de réaliser une mission de service civique tout en étant accompagné par des professionnel·le·s de l’éducation populaire et de l’Éducation Nationale pour préparer à une reprise d’étude, à une réorientation, à la construction d’un projet professionnel etc…

Retrouvez en vidéos ce qu’est le Service Civique Alterné et le témoignage de Noam, volontaire en 2022 !

Les Espaces de Co-engagement

Un Espace Co’ est un lieu intermédiaire favorisant les initiatives et expressions citoyennes, dédié aux jeunes et aux bénévoles associatifs sur un territoire rural.

Il a vocation à :

  • Impulser une dynamique locale en soutenant les possibilités d’engagement citoyen, des jeunes et le développement de la vie associative,
  • Soutenir les initiatives citoyennes,
  • Créer des synergies entre acteurs locaux: jeunes, associatifs, professionnels et institutionnels,
  • Valoriser l’impact des projets de jeunes et des initiatives bénévoles sur un territoire de vie

D-codeurs, des volontaires engagés pour l’inclusion numérique

Ce premier grand programme permet à des jeunes de s’engager pour favoriser l’inclusion numérique, et auprès de trois publics prioritaires : les populations peu connectées, les seniors, et les publics scolaires et périscolaires. Ce programme s’inscrit dans la droite ligne des D-clics Numériques et bénéficie de l’ensemble des ressources proposées par ce projet coordonné par la Ligue de l’enseignement.

VTT : Volontaires Tout Terrain

Les missions sportives ne sont pas en reste car la Ligue de l’enseignement et son secteur sportif multisports affinitaire l’UFOLEP ont co-construit un programme à destination des associations affiliées nommé « Volontaires Tout Terrain ». Ce grand programme est composé de deux axes :

  • Favoriser et promouvoir la dimension citoyenne des événements sportifs
  • Accompagner la diversification des pratiques sportives

Les Volontaires Tout Terrain, en contact avec la population et en lien avec les bénévoles, sont les ambassadeurs au sein des clubs et des comités Ufolep de pratiques sportives plus inclusives et écoresponsables.

En Toutes Lettres

Ce tout dernier grand programme permet à des volontaires en Service civique et des bénévoles de s’engager dans des associations de leur territoire pour transmettre le plaisir des mots au plus grand nombre. Ils interviennent auprès de personnes de tout âge, dans les quartiers et les communes rurales, dans les hôpitaux, les prisons, les maisons de retraite. Une double mission :

  • Offrir à tous la capacité de s’exprimer et de prendre la parole en public
  • Créer des lieux de lecture publique pour favoriser les rencontres avec la lecture sous toutes ses formes, provoquer des sociabilités, rompre les solitudes et stimuler l’écriture et l’expression.
    Dossier de presse

Le Service Civique en région Centre-Val de Loire

Chaque année, des jeunes s’engagent auprès de la Ligue de l’enseignement Centre-Val de Loire pour leur volontariat en Service Civique et s’investissent dans de nombreux domaines tels que la culture, l’éducation, l’environnement, le sport ou encore l’action sociale.

Le bilan d’action de l’année 2022 en quelques chiffres :

Contact

Pour toute demande autour du Service Civique, contacter l’adresse email suivante :

Ligue du Cher (18)

Matthieu DAVID, délégué éducation jeunesse :
– 07 52 05 45 02

Chloé HERRERO, chargée de mission engagement jeunesse :
– 02 48 48 01 00

Ligue d'Eure-et-Loir (28)

Justine POULLAIN, chargée de mission engagement jeunesse :
– 02 37 84 02 84

Ligue de l'Indre (36)

Margaux AUPETIT, chargée de mission engagement jeunesse :
– 06 38 78 57 92

Ligue d'Indre-et-Loire (37)

Valentin CHARTIER, chargé de mission engagement-jeunesse :
– 06 37 43 03 78

Yda DJELLEL, chargée de mission engagement-jeunesse :
– 06 45 13 90 56

Sophie MIGNON, chargée de mission “Service Civique Alterné” :
– 06 08 47 46 40

Sarah FALCONNET, chargée de mission Espaces Co’ – Engagement en milieu rural :
– 06 43 14 85 70

Gabriela SANTANA DE OLIVEIRA, chargée de l’administratif du volontariat :
 – 06 33 71 85 11

Ligue du Loir-et-Cher (41)

Bertrand GILLARD, chargé de mission engagement-jeunesse :
 – 06 82 81 10 73

Julie LIMASSET, chargée de mission engagement-jeunesse :
 – 06 21 76 97 73

Thibault GUIBBERT, délégué vie associative :
– 06 16 93 70 13

Ligue du Loiret (45)

Lauren BENGLEN, chargée de mission engagement jeunesse
– 07 57 40 99 63

Delphine NEVEU, chargée de mission Espaces Co’ – Engagement en milieu rural :

Basicompta

Basicompta simplifie le rôle de trésorier* et facilite la tenu d’une comptabilité associative. Il s’agit  d’un logiciel de comptabilité adapté aux associations qui permet la saisie et l’enregistrement des opérations réalisées, de produire les comptes de fin d’année, résultats ou bilans au format attendu par l’administration.
*ou du salarié chargé de la comptabilité

Comment ça marche ?

Basicompta est accessible en ligne et ne nécessite pas d’installation particulière sur les ordinateurs.
L’utilisation s’accompagne d’une formation obligatoire mise en place par la Ligue de l’enseignement.

Quels avantages ?

  • Simplicité de saisie des opérations (libéllés pré remplis)
  • Édition automatique du compte de résultat
  • Suivi par actions (événements, rencontres…)
  • Suivi et rapprochement des soldes bancaires
  • Assistance et soutien technique

À quel coût ?

Une adhésion à Ligue de l’enseignement est nécessaire puis souscrire à AWA (association gestionnaire du logiciel).
Nous proposons également un accompagnement personnalisé à la demande.

Le dispositif Cap’Asso

Le dispositif Cap’Asso est une aide à l’emploi associatif proposée par le conseil régional. Il apporte un soutien financier aux associations en vue de créer et maintenir un l’emploi.

Les conseillers associatifs de la Ligue de l’enseignement accompagnent les associations sur tout le territoire de la région Centre-Val de Loire.

Quel accompagnement ?

Il permet également de désigner et révéler l’utilité sociale de la structure et de son projet, son rôle dans le système collectif, son inscription dans une logique partenariale et pluriannuelle. Il sert à démontrer la capacité du porteur de projet à s’engager dans des projets réalistes, fondés sur un état précis des lieux, programmés dans un échéancier construit et soumis à des critères d’évaluation élaborés à l’avance.

En apportant leur concours au porteur de projet, les conseillers associatifs favorisent l’émergence de services de qualité, de projets viables et pérennes.

L’accompagnement comporte trois phases :

  • Analyse de la demande et des projets
  • Orientation vers le dispositif adéquat
  • Aide au montage du dossier

Un suivi et un bilan est également réalisé sur toute la durée du financement cap asso.

Pour en savoir +

Formation Bénévole

Dans le cadre de son engagement pour la vie associative, la Ligue propose des formations gratuites destinées à tous les dirigeants bénévoles des associations.

Ces formations abordent les savoirs de bases pour que les bénévoles membres d’un Conseil d’administration ou d’un bureau puissent appréhender plus facilement et sereinement les obligations qui leurs incombent mais aussi les savoirs spécifiques afin d’approfondir certains sujets.

Exemples de thématiques :

  • la loi de 1901 et le fonctionnement d’une association,
  • Rédiger ses statuts,
  • Organiser une Assemblée générale
  • Animer une réunion
  • Communiquer sur mon association
  • Réaliser une comptabilité associative
  • Devenir employeur
  • Faire vivre la laïcité dans mon association …

Impact Emploi

Impact emploi est une offre de service du réseau des URSSAF pour la gestion de l’emploi dans le secteur associatif.

La Ligue de l’enseignement réalise pour le compte de l’association employeur :

  • les formalités liées à la gestion de la paie et des déclarations des données sociales
  • l’interface entre les associations et les organismes sociaux (Urssaf, Pôle emploi, caisses de retraite complémentaire, institutions de prévoyance), la Ligue de l’enseignement sécurise les bénévoles dans la gestion de leurs salariés.

Pour qui ?
Toutes les associations comptant au plus 9 équivalents temps plein

A quel coût ?
Adhésion à la Ligue de l’enseignement
18€ / fiche de paye.

Principe du dispositif
L’association employeur conserve l’exclusivité des droits et obligations attachées à l’emploi des salariés.

Les principales clés

  • Simplicité : un contrat humain avec un professionnel de la paie
  • Réactivité : déclaration des données sociales via la DSN
  • Proximité : vous adhérez à un réseau associatif

Pour en savoir +

Vous souhaitez réaliser votre projet avant 18 ans ? Créez votre Junior association !

Il n’y a pas besoin d’attendre 18 ans pour commencer à monter un projet, à s’investir dans son quartier ou dans son village… : La « Junior Association » permet aux jeunes âgés de moins de 18 ans de s’organiser et de réaliser leurs projets en découvrant la dynamique associative : créer un groupe de danse, remettre en état une piste de skate, partir en vacances tous seuls, créer un spectacle de rue, proposer une animation de jeux de rôles , créer un journal ou un webmagazine, protéger la nature ou les animaux…

Créer sa Junior Asso :

Les principales règles d’habilitation sont simples : être au moins 2 et pas de maximum, une majorité de jeunes de moins de 18 ans, deux représentants (ou plus si vous le souhaitez) mineurs au moment de la demande d’habilitation. Le fonctionnement doit être bien sûr démocratique et le projet doit être porté par les jeunes.

Dispositif du Service Civique

C’est quoi ?

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme. Depuis 2015, le service civique a été déclaré « universel » par François Hollande. Il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine.

Il peut être effectué dans 9 grands domaines : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Les jeunes :

Quel que soit leur profil et leurs projets personnels ou professionnels, seuls la motivation et l’engagement comptent. Le service civique, c’est l’opportunité, pour chacun, d’acquérir une expérience qui a du sens.

Le Service Civique est un moment à part dans le parcours d’un jeune, un moment privilégié où il peut découvrir un milieu auquel il n’aurait pas forcément eu accès par le biais d’un emploi.

Le service civique n’est pas un emploi, c’est une mission d’intérêt général dans laquelle le volontaire doit se retrouver.

La Ligue de l’enseignement accompagne les volontaires en service civique, en répondant aux questions administratives, mais aussi et surtout en préparant son projet d’avenir.

Une indemnisation de 577.08 euros net par mois

Les Associations :

Quelle que soit votre taille, vous êtes concernés. Que vous n’impliquiez que des bénévoles ou que vous fassiez aussi appel à des salariés, vous pouvez renforcer votre équipe par des jeunes volontaires. Pour leur offrir des missions utiles et enrichissantes, la Ligue de l’enseignement vous aide.

Vous pouvez faire le choix de passer par la Ligue et ainsi bénéficier de notre agrément national. Ainsi, vous pourrez profiter d’une prise en charge administrative des dossiers concernant la création et la diffusion de l’annonce, ainsi que la recherche, l’arrivée et le suivi du volontaire. Ce volontaire aura également un double tutorat : celui d’un tuteur désigné dans l’association et celui du référent de la Ligue de l’enseignement.

Nous assurons également les formations civiques et citoyennes des volontaires, ainsi que la formation des tuteurs et leur accompagnement par la suite.

Pour en savoir +

Pour plus d'information, contactez la fédération de votre département.

Cher (18) : 02 48 48 01 00 – crib@ligue18.org
Eure-et-Loir (28) : 02 37 84 02 84 – d.mesnil@ligue28.org
Indre (36) :  02 54 61 34 30 – vieassofol36@gmail.com
Indre-et-Loir (37) : 02 47 05 44 28 – association@fol37.org
Loir-et-Cher (41) : 02 54 43 40 12 –
crib@laligue41.org
Loiret (45) : 02 38 62 75 37 – crib.fol45@gmail.com

Région Centre-Val de Loire :
Carole BARREAU
cbarreau@laliguecvl.org

Le BAFA et le BAFD, c’est quoi ?

La formation BAFA

La formation BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) s’adresse aux jeunes âgés de 17 ans minimum le 1er jour du stage.

Reconnu par l’Etat, ce brevet permet d’encadrer à titre non professionnel et de façon occasionnelle des enfants et des adolescents, en accueil collectif de mineurs. C’est la garantie d’une pédagogie et de notion de sécurité auprès des familles qui vous confient leurs enfants.
Votre suivi de formation se fait sur le site : www.jeunes.gouv.fr

La formation BAFD

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD) en accueil collectif de mineurs s’adresse aux personnes âgées de 21 ans minimum le 1er jour du stage de formation de base, et diplômées du BAFA, ou possédant une dérogation d’accès direct à la formation (à demander auprès de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale).
Le BAFD permet de diriger à titre non professionnel et de façon occasionnelle une équipe d’animateurs en accueil collectif de mineurs. ll permet également d’offrir un encadrement de qualité, capable de donner des garanties pédagogiques et de sécurité aux familles.

Les étapes de formation

Étapes du BAFA

Pour valider votre BAFA, vous avez 30 mois maximum pour effectuer dans l’ordre les 3 étapes suivantes.

FORMATION GÉNÉRALE/BASE

Pendant 8 jours, le stagiaire est préparé aux fonctions d’animateur par le biais de modules théoriques et de mises en situation, afin d’animer des groupes d’enfants et d’adolescents en accueil collectif de mineurs. (Exemples de contenu : connaissance de l’enfant, réglementation, sécurité, responsabilités, animer la vie quotidienne, mettre en œuvre un projet d’animation…)

STAGE PRATIQUE

Pendant 14 jours minimum, le stagiaire doit effectuer un stage qui mettra en pratique les notions apprises lors de la formation générale BAFA (dans les 18 mois suivants la formation). Le stage s’effectue en accueil collectif de mineurs habilité par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Une partie du stage pratique peut être effectuée en accueil périscolaire (6 jours maximum à compléter en accueil de loisirs ou en séjours de vacances).

APPROFONDISSEMENT/QUALIFICATION

Pendant 6 jours (approfondissement) ou 8 jours (qualification), le stagiaire complète sa formation générale dans le domaine spécialisé de l’animation (petite enfance, surveillant de baignade…) Exemples de contenu : retour de stage pratique, technique d’animation en lien avec la thématique, débats et faits de sociétés…

Étapes du BAFD

Pour valider votre BAFD, vous avez 4 ans pour effectuer les étapes suivantes.

FORMATION DE EBAS

Pendant 9 jours, elle prépare aux fonctions de directeur par le biais d’un apport des connaissances de base, indispensables pour diriger une équipe d’animation en accueil collectif de mineurs.

1er STAGE PRATIQUE

Pendant 14 jours ou 28 demi-journées, en accueil de mineurs habilité par la DDCS. Le stage pratique permet au candidat de mettre en application les acquis de la formation générale et doit être effectué au plus tard 18 mois après celle-ci.

PERFECTIONNEMENT

Pendant 6 jours, il apporte une complémentarité à la formation générale, et prépare le candidat aux écrits du BAFD.

2er STAGE PRATIQUE

Sur 14 jours ou 28 demi-journées, en accueil de mineurs habilité pas la DDCS, avec obligation de direction.

Le projet éducatif de la Ligue de l'enseignement

Le projet éducatif de la Ligue de l’enseignement

En quoi consistent les vacances et loisirs éducatifs à la Ligue de l’enseignement? Sur quel projet reposent-ils?  La réponse est sans doute  le projet éducatif « vacances, séjours et loisirs éducatifs, classes de découvertes et formations BAFA/BAFD.

Passez le BAFA – BAFD avec la Ligue de l’enseignement

Calendrier des formations

Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) sont des diplômes qui permettent d’encadrer à titre non professionnel… de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs. Les sessions de formation conduisant à la délivrance du BAFA et du BAFD sont organisées par des organismes de formation habilités par décision du ministre chargé de la jeunesse. Le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, dans le cadre de la démarche de simplification des procédures administratives, vous permet désormais  via son site internet  de gérer l’ensemble des démarches relatives à ces diplômes.

Plateforme d’inscription ici

Les aides financières possibles

Selon votre situation ou votre lieu de résidence, il est possible d’obtenir des aides (CAF, MSA, Jeunesse au Plein Air, Conseil Général, services sociaux des communes, comités d’entreprises, organisateurs de centres de loisirs ou de vacances, …). Nous acceptons les chèques vacances.

Les Caisses d’Allocations Familiales

La Caf : au niveau national 91,47 € pour la session d’approfondissement ou de qualification sont versées au stagiaire, sans condition de ressources ou d’âge (plus 15,24 € si la session est centrée sur l’accueil du jeune enfant). Sachez que certaines Caf, au niveau départemental, apportent des aides supplémentaires. Le formulaire de demande doit vous suivre tout au long de votre formation car il doit être rempli par les différents référents de stage. Imprimez-le dès votre entrée en session de formation générale !

Les Directions Départementales

Les Directions Départementales de la Jeunesse et des Sports peuvent, sous certaines conditions, peuvent accorder une bourse au parcours dans les métiers de l’animation et du sport. Pour plus d’information

Les autres aides possibles :

Au-delà de ces aides, il existe tout un panel d’aides locales.
Renseignez-vous car peut-être pourrez-vous trouver une aide auprès de :

  • la mairie
  • des comités d’entreprise
  • d’organisateurs d’Accueil Collectif de Mineurs
  • d’associations caritatives
  • des conseils généraux
  • Pôle Emploi

Contact

Pour toute demande autour du BAFA ou du BAFD, contacter l’adresse email suivante :

Ligue du Cher (18)

n.chikh@ligue18.org
02 48 48 01 00

Ligue d'Eure-et-Loir (28)

secretariatformation@ligue28.org
02 37 84 05 95

Ligue de l'Indre (36)

alpoinco@gmail.com
02 54 61 34 39

Ligue d'Indre-et-Loire (37)

bafabafd@fol37.org
02 47 05 44 28

Ligue du Loir-et-Cher (41)

classes-loisirs@fol41.asso.fr
02 54 43 02 52

Ligue du Loiret (45)

contact@laligue45.fr
02 38 62 75 37